top of page
Rechercher
  • Caroline Odye

Comment lutter contre la procrastination

La semaine dernière, lors d’une séance de coaching, une de mes clientes, Jessie, m’a confié ses difficultés à s’organiser.

Elle m’a dit avoir le sentiment récurrent de ne jamais avoir le temps suffisant pour faire tout ce qu’elle souhaitait réaliser, tout en m’avouant que ses lundis et vendredis après-midi étaient quasi systématiquement des demi-journées “perdues”, faute d’organisation !


Si vous aussi, vous êtes confronté.e à cette situation, cet article est fait pour vous !


En réalité, le principe est simple. Car lutter contre la procrastination, c’est transformer le “plus tard” en “maintenant”.

Et pour cela, il existe un outil simple, gratuit et accessible à tou.te.s, et par ailleurs, vieux comme le monde : la to-do-list.


Alors concrètement, quels sont les bénéfices d’une to do-list ?


  • Le cerveau, c’est comme un disque dur : lorsqu’un trop plein d’information s’accumule, il sature. La to-do list permet de se libérer l’esprit, car à partir du moment où vous avez écrit votre to-do, vous n’avez plus à y penser.


  • Dire bye-bye à la procrastination : il est prouvé que la to-do list est une technique particulièrement efficace pour lutter contre ce phénomène ! En structurant sa journée à l’aide d’une to-do list, on gagne en productivité, car on est beaucoup plus efficace lorsqu'on connaît la tâche suivante (et l’ensemble de ses tâches), que lorsqu’on avance à l’aveugle.


  • Gagner en sérénité et aborder enfin ses journées autrement : parfois on se fait une montagne de tout ce que l’on doit faire. Et pourtant, détailler cette montagne en rochers - voire en cailloux - permet de visualiser précisément l’ascension et de l’envisager beaucoup plus facilement. Lister ses tâches permet d’avoir une vue globale. En visualisant clairement ce que l’on a à faire, on estime avec plus de justesse et de précision le temps nécessaire à la réalisation des tâches et on mesure l’ampleur du projet… mais dites-moi, ce ne serait pas la définition d’un plan d’action ça ?!



Mes tips pour une to-list efficace


Personnellement, j’applique la règle du “micro au macro”. Ce qui fait que, chaque fin de semaine je :


  • liste toutes les tâches que je veux accomplir la semaine suivante. J’ecris en noir celles qui sont d’ordre professionnelles et en bleu celles qui concernent ma vie personnelle.


  • détermine la durée de chaque tâche - par exemple : rédaction d’un article de blog (2h), préparation de la séance de coaching de X (45min), appel découverte avec Y (30min), déterminer les menus de la semaine et la liste de courses associée (45 min), etc…


  • prends mon agenda et je décide selon la durée et la priorité de la tâche, le jour où je vais pouvoir la réaliser - par précaution , lorsque je ne suis pas certaine du timing d’une tâche, je la programme en début de semaine pour pouvoir la finaliser un autre jour, au cas où. Personnellement, je ne me prévois aucune tâche le vendredi après-midi : cela me permet d’ajuster en cas d'imprévus. Si finalement j’ai réussi à tout faire en temps et en heure, je suis en week-end plus tôt ! Bien sûr, ce dernier point est propre à mon organisation. Il vous faut trouver celle qui vous correspond. Cela peut-être : 1h tous les jours de libre ou 2h le mardi et 2h le jeudi. Il est indispensable de prévoir ces temps libres pour pouvoir ajuster en cas d’imprévus car cela vous évitera de re-planifier votre journée à chaque contretemps et c’est, selon moi, une des clefs de la réussite !


Je vous ai décrit le processus pour organiser sa semaine mais cette méthode s’applique également à l’année, qu’on découpe en mois, en semaines et enfin en jours.


Si vous souhaitez aller plus loin, arrêter de procrastiner, passer à l’action et construire vos propres outils, je vous propose de vous accompagner pour, ensemble, faire de vos rêves des projets concrets.


Pour découvrir mes accompagnements, c’est ici.


Caroline.



댓글


logo_5petit.png
  • Instagram
  • Noir LinkedIn Icône
bottom of page